Auto-entrepreneur : meilleures astuces pour trouver un financement

Le financement est un facteur clé pour pouvoir exercer en toute sérénité une activité d'autoentrepreneuriat. Mais, le fait est qu’il n'est pas parfois facile pour les autoentrepreneurs de trouver du financement. Certains ne savent pas comment y procéder. IL y en a qui se demande s’il existe des solutions idéales qui permettent de bénéficier d’un financement pour lancer le projet. Pour y voir plus claire, découvrez dans cet article les éléments à considérer en matière de recherche de financement et les différentes options qui s’offrent à vous. 

Quelles sont les conditions nécessaires pour bénéficier d'un financement en tant qu'autoentrepreneur ?

Pour obtenir un financement pour vos tous vos projets de micro-entrepreneuriat, il est important d’être dans les normes requises. En fait, un organisme de crédits ou une banque pour les auto-entrepreneurs demande souvent les mêmes garanties. La première condition établit est d'avoir une situation financière saine accompagnée de revenus réguliers. Aussi, vous serez tenu d’apporter des garanties extérieures qui serviront de gage au financement dont vous aurez besoin telles que :

A découvrir également : Améliorer la communication familiale : conseils pratiques pour une meilleure harmonie

  • La caution ; 
  • L’assurance emprunteur ;
  • Les propriétés personnelles.

Par ailleurs, il va falloir aussi présenter votre projet d'entreprise, pour que l'organisme responsable du financement puisse bien estimer sa rentabilité. Cela a pour but de pouvoir déterminer le type de subventions adéquat pour l'exécution de votre projet. Cependant, n’oubliez pas que d'autres exigences peuvent s'imposer à vous. Cela varie notamment selon le type de programme de subventionnement que vous choisirez. Vous pouvez voir ce site pour mieux comprendre les conditionnalités d’obtention de financement.

Quels sont les différents programmes publics de financement ?

Actuellement, il y a de divers programmes de financement d'autoentrepreneur dans le domaine public. Il y a entre autres l'ACRE et le NACRE.

A lire en complément : Boostez l'autonomie chez les enfants grâce à ces conseils essentiels

L'ACRE

L'ACRE ou Aide à la Création ou à la Reprise d'Entreprise concerne un programme qui permet de réduire certaines charges sociales, afin de faciliter, pour les autoentrepreneurs, le processus de reprise ou de création d’entreprise. En effet, elle offre une réduction des cotisations de 75 % pour la première année d'activité du micro-entrepreneur qui reçoit le financement. En outre, il ne l’obtient qu’à condition d'éviter de dépasser le seuil du régime autoentrepreneur. Ce dernier est prévu entre 72 600 € et 176 200 €, cela dépend du domaine d'activité de l'autoentrepreneur.

Toutefois, le chiffre d'affaires annuel ne doit pas être supérieur à 41 136 €. En cas de non-respect à cette clause, le bénéficiaire ne pourra plus bénéficier de l'aide de l'ACRE. Ce programme est dédié à tout autoentrepreneur, âgé de 18 à 26 ans et proposant un projet d'entreprise prometteur.

Le NACRE

Le NACRE ou nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entreprise, est également une aide accordée aux autoentrepreneurs. Elle sert à soutenir toute personne qui souhaite mettre sur pied une micro-entreprise. Ce programme propose un suivi et un financement pendant 3 ans à l'autoentrepreneur.

Il est divisé en trois grandes phases. Cela concerne une aide de 4 mois pour la constitution du projet, une aide de 4 mois pour une structuration financière et un suivi de démarrage des activités sur une période 3 ans. Il est distinct de l'ACRE, car il n’exige pas beaucoup de conditions et requiert seulement la possession d’un projet bien structuré.